Bruno LE FLOC’H   1957-2012
« Le gentleman breton du 9ème art »

Parcours d’artiste :
› Prix René-Goscinny 2004
› Prix Bulles en Nord 2006
› Grand Prix 2013 de la BD bretonne, Quimper
› Nonosse d’or, prix d’honneur du salon Montargis coince la bulle 2013

Né le 20 novembre 1957 à Pont-l’Abbé (Finistère), Bruno Le Floc’h est venu relativement tard à la bande dessinée bien que ce genre l’attirait depuis longtemps. Lecteur et amateur du magazine Pilote, il va d’abord se faire un nom dans le domaine du dessin animé.

Après des études à l’École des Arts décoratifs de Paris, il met son talent au service de nombreuses séries télévisuelles à destination de la jeunesse. Story-boarder hors-pair, à Paris, Angoulême, Dublin, Varsovie ou Londres, il participe notamment à la création de Clémentine, des Tortues Ninjas, des versions animées des séries Le Marsupilamiou Spirou et Fantasio. Remarqué par le réalisateur Jean-François Laguionie, il est le créateur graphique des personnages du long-métrage d’animation L’Île de Blackmòr qui connaît un magnifique succès critique et public à partir de février 2004.

Peu de temps avant, Bruno Le Floc’h rejoint le monde du 9ème art en signant, en solo, le recueil de nouvelles illustrées Au bord du monde où il rend hommage à la Bretagne de son enfance et à son cher pays bigouden… Dès l’année suivante, en octobre 2004, il publie le somptueux Trois éclats blancsqui lui vaut le Prix René-Goscinny du meilleur jeune scénariste.

Fin connaisseur des courants picturaux des XIXème et XXème siècles, Bruno Le Floc’h nourrit ses propres travaux de références artistiques de premier plan, et n’aura de cesse, tout au long de son œuvre bédessinée, de ponctuer ses récits d’allusions, graphiques ou littéraires, à ses maîtres en création : Mathurin Méheut, Piet Mondrian, Jean-Julien Lemordant, Lucien Simon, Hans Bellmer, Francis Bacon, Norman Mac Laren, Roland Topor, Hayao Miyazaki, Joseph Conrad, Gabriel García Márquez, Georges Perec, J.M.G. Le Clézio, Pascal Rabaté, Francisco Coloane, Jorn Riel, Pierre Soulages ou Edmond Baudoin !

L’auteur me confiait en 2004 lors de notre première rencontre : « Pour moi, la bande dessinée, c’est LA liberté ! ». Bruno Le Floc’h, fort du succès de Trois éclats blancs, n’aura alors de cesse de nous proposer de petits bijoux graphiques et narratifs : Une après-midi d’été, Paysage au chien rouge, Saint-Germain, puis rouler vers l’Ouest ! et la trilogie Chroniques Outremers.

Bruno Le Floc’h nous a quitté à Nantes le vendredi 5 octobre 2012, alors qu’il préparait un nouveau projet provisoirement intitulé Une marée : « La mer sera toujours présente, déclarait-il au Télégramme le 31 août 2012, et même plus que jamais ! Je pense m’attaquer au monde des marins-pêcheurs dans les années 1970 ». Le 17 février 2013, ses Chroniques Outremers remportent le Grand Prix 2013 de la BD bretonne dans le cadre du salon Penn ar BD de Quimper. Le 25 mai 2013, le 4ème salon Montargis coince la bulle lui décerne un prix d’honneur saluant son œuvre et son parcours d’artiste.

Brieg Haslé-Le Gall

 

LIEN

https://www.auborddumonde.org/bruno-le-floc-h/

http://pennarbd.bzh/